Pages Menu
TwitterFacebook
Categories Menu

Posted by on 11 Avr 2013 in News, Parrainage

Visite des enfants du parrainage

Visite des enfants du parrainage

Bonjour à tous,

Voici enfin quelques nouvelles de notre voyage en Haïti et de l’évaluation du projet de parrainage de la scolarité des enfants de Carrefour Thorland. Accompagné par Angelika Hoffmann et Réginaldo Guerrier, l’éducateur de proximité, nous avons pu après plusieurs réunions organisées avec nos partenaires locaux (la Fondation Rinaldi et la direction du Centre de Thorland), rencontrer les enfants parrainés ainsi que leurs parents.
Nous avons été à la rencontre des enfants dans plusieurs écoles avec lesquelles nous collaborons et nous entretenir avec les directions. La découverte du lieu de vie de ces enfants nous a également permis de constater les conditions très difficiles dans lesquelles ils évoluent, dans une pauvreté extrême, les besoins de bases n’étant pas toujours comblés.
Nous avons également rencontré Mme Ogé, institutrice à l’école des devoirs et pu constater ensemble les points à améliorer à ce niveau. Le travail réalisé à l’école des devoirs est essentiel pour permettre aux enfants d’étudier et d’être soutenu dans leur travail. Cependant, les conditions restent difficiles et nous pourrions encore améliorer notre soutien à ce niveau, notamment en mettant à disposition de l’eau et une collation aux enfants. Certains enfants n’ont pas accès à de l’eau en quantité suffisante et viennent souvent à l’école des devoirs le ventre vide.
Une réunion rassemblant les enfants, les parents et les responsables locaux du projet a permis de repréciser le cadre et de répondre à leurs questions.
Nous avons également pu visiter certaines écoles professionnelles afin d’envisager les perspectives d’avenir pour ces enfants. Notre objectif étant de permettre à ces enfants de réaliser après la 9ème année fondamentale une formation finalisante afin de pouvoir subvenir à leurs besoins.
L’évaluation du projet est positive et nous sommes très heureux d’avoir pu constater de visu ce projet sur le terrain…même si la réalité et la vie sont toujours très dures, ici en Haïti.

A bientôt

Véro