Pages Menu
TwitterFacebook
Categories Menu

Posted by on 30 Juil 2004 in Séjour

Séjour 2004

Ca y est !  Ce lundi 5 juillet, départ pour Haïti. Chacun est prêt, stress, question, espoir, envie, crainte … Tout y est. Le voyage se passe sans problème et nous arrivons le mardi vers 9h30 à Port au Prince. Accueil par Ducange et quelques jeunes. Émotion,  retrouvailles, découverte. Et  puis, en route vers Thorland. Le centre est là, tout propre… quel contraste avec la rue. Le bâtiment nous fait un clin d’œil !  Oui, il nous faudra du courage et de la persévérance pour atteindre l’objectif peinture. 4 jours intenses, on ponce, on peint, on nettoie, on chante à un rythme belge. Hubert, pro de la peinture, reste prudent quant à savoir si on aura tout terminé. Quelques haïtiens viennent nous aider et c’est encore mieux. Gilles et Romain s’essayent au tatouage style peinture au rouleau sur corps… oui, il faut bien se détendre et rigoler car peindre par 35 degré, 2, 3 voir 4 heures d’affilées, 1 jour, 2 jours, 10 jours c’est quand même dur.

Les animations enfants vont démarrer avec 25 « ti moun » âgés de 2 ans et 1/2 à 12 ans. Puis, ils seront plus de 50 à venir jouer, chanter, danser, bricoler. Nous avons choisi un thème comme support: les animaux. Araignée, poisson, papillon, chenille vont être réalisés grâce au matériel emporté dans nos valises, financé par nos sponsors.

Samedi 10 juillet, départ en car, avec les enfants du patronage … Ultime cadeau pour ces petits et grands. Ils sont excités, bruyants, heureux de partir à la plage. Nous partagerons la journée avec eux : jeux, baignade, chants, danses, repas. Une fois, Ducange déguisé en chauffeur, nous emmène faire un tour dans le centre de Port au Prince, visite de la place d’Italie, du Champ de Mars, du Palais Présidentiel, de la Cathédrale et de l’ENAM où nous avons presque oublié Véronique D.

Il y a Jacmel et puis la plage, détente, jeux, kompa (danse haïtienne). Un voyage impressionnant, à travers collines et vallées, donnant le vertige à quelques haïtiens n’ayant jamais empruntés cette longue route sillonnant la campagne. Touristille et paranausine ont assuré le trajet ! ! !

La visite de l’orphelinat, moment intense et délicat, mais trop courte. Il faudrait y passer la journée. Barbancourt, le rhum national haïtien. Quelle visite. Tout est employé, les déchets pour alimenter les feux, le mauvais jus comme engrais. Par contre le bon jus, nous avons dégusté le 3 étoiles, le 5 étoiles et le 15 ans d’âge.

La peinture va bon train, le portrait de Don Bosco vire au jaune crème, puis hésitation. Ca y est, il repasse au blanc. Don Bosco et Dominique Savio ressortent mieux en blanc sur fond jaune.

On y est presque et le jeudi 22 juillet, on nettoie tout, on décore. Prêt pour l’inauguration. Discours du Père Ducange, du Père Provincial, chant, danse, prières etc. Boisson et collation pour tous. Quel bonheur !

La fin du séjour passe très vite. Les amitiés s’intensifient… il y a les tresses à faire pour quelques filles, l’artisanat à acheter, le rangement et la soirée d’adieu. Oui, c’est vite passé 3 semaines. Il faut penser et vivre le retour.

L’aventure continue. Les jeunes du centre nous attendent en juillet… il faut continuer… à quel rythme ? Avec qui et comment?

Jacqueline W.