Pages Menu
TwitterFacebook
Categories Menu

Posted by on 22 Fév 2011 in News, Séjour Alberte Cabay

Haïti s’assainit , Haïti se reconstruit , Haïti guérit

Haïti s’assainit , Haïti se reconstruit , Haïti guérit

Entre mon voyage de juillet 2010 et celui de janvier 2011, des changements évidents, visibles se sont produits à Port Au Prince et principalement du côté de Carrefour-Thorland.

Le domaine des Pères Salésiens de Thorland reprend petit à petit son aspect habituel: plus une seule tente dans ce qui était devenu un grand camp de réfugiés, le mur d’enceinte est complètement reconstruit et bientôt, les derniers gravas (séquelle du séisme de janvier 2010) vont disparaître et la reconstruction du centre d’hébergement pourra être envisagée.

Les activités de w-e pour les enfants ont repris et les terrains de jeu sont à nouveau disponibles. Les enfants ont bien sur repris le chemin de l’école et, comme j’ai pu en rencontrer quelques uns, parrainés grâce aux dons reçus à l’ASBL « Farnières-Haïti », je peux témoigner de leur assiduité et régularité aux cours : Réginaldo, Johnny et Josué y veillent au quotidien !!

Quant au domaine des soeurs Salésiennes, il est également vide de toutes tentes : seule présence « étrangère », une cuisine mobile installée par le Mexique peu après le séisme. Grâce à cette cuisine super équipée, 18 dames Haïtiennes préparent des repas pour 4300 enfants fréquentant l’école des soeurs mais aussi, des écoles des environs.

Durant les deux semaines passées en Haïti, j’ai eu l’occasion non seulement de séjourner à Port Au Prince, mais aussi du côté de Jacmel (au sud) et de Fort Liberté (au nord).

Du nord au sud, ce qui m’a frappé, ce sont les efforts pour avertir la population des risques liés au choléra et des gestes élémentaires pour éviter la maladie. Partout, des pancartes, des banderoles pour inviter la population à une meilleure gestion des déchets et au respect des règles d’hygiène élémentaires tel que le lavage des mains au savon.

Encore beaucoup de présence d’ONG telle que l’UNICEF, M.S.F., OXFAM et aussi de la Croix Rouge très active dans la distribution d’eau traitée notamment aux abords des camps encore présents du côté du champ de mars ou de cité soleil par exemple : Haïti s’assainit

Lors de ce voyage, j’ai eu l’occasion de visiter quelques orphelinats et écoles : partout, la remise en état et la reconstruction est visible. Dans les rues de Port Au Prince et environs, j’ai vu des pelles mécaniques qui ôtaient les gravas, j’ai vu des centaines de sacs de ciment être déchargés et la fabrication de blocs s’accélérer : Haïti se reconstruit.

Les progrès matériels sont visibles et pour les personnes qui ont pu rentrer dans leur maison : c’est le grand soulagement malgré, parfois une blessure « à l’âme » pas encore tout à fait cicatrisée mais continuons à les soutenir, car Haïti guérit .